Chercher dans artalog.net...
 

Group 2 Gallery

     Group 2 Gallery - Bruxelles - Belgium     Maurice WYCKAERT
 

Maurice WYCKAERT - Figure humaine

 
Maurice WYCKAERT Figure humaine  
Maurice WYCKAERT - Figure humaine
Huile sur toile - 1968
120 x 100 cm.

Prix : contacter la galerie
Group 2 Gallery
Tél. : +32 (0)2 539 23 09 - 538.00.96
www.group2gallery.be


Wyckaert prend des cours à l'Académie de Saint-Josse de 1942 à 1945 et rencontre Tytgat, D'Haveloose ( cours de sculpture ) et Frans Smeers ( peintures de paysages ). Il quitte l'Académie en 1948 et peint surtout des natures mortes inspirées par Brusselmans. En 1949-1952 il rejoint le groupe "Présence" et est co-fondateur de la revue culturelle "De Meridiaan" avec Gentil et Clara Haesaert. Son oeuvre évolue vers l'abstraction. En 1953 Maurice Lambilliotte publie la monographie "Maurice Wyckaert et l'espace intérieur dans la peinture non-figurative". En 1955 il devient co-fondateur du centre culturel Taptoe à Bruxelles et se concentre dorénavant sur le thème des paysages abstraits. En 1956 il rencontre et se lie d'amitié avec le célèbre artiste danois Asger Jorn, membre de Cobra. Il découvre la Tate Gallery à Londres et l'oeuvre de Turner. En 1957 il devient membre de "L'Internationale Situationniste", un mouvement d' artistes aux idées révolutionnaires. Wyckaert participe à l'Exposition mondiale de Bruxelles en 1958 au pavillon des Nations Unies. Il visite Jorn à Albisola en Italie et y rencontre Fontana, Crippa, Baj, Wifredo Lam, Peggy Guggenheim... Il expose dans la Galerie Cavallino à Venise. De retour à Bruxelles il prend contact avec le "Gruppe Spur" de Munich. En 1960 Wyckaert devient le porte parole de l'Internationale Situationniste à Londres. Il rencontre le galériste Otto Van de Loo à Munich et découvre l'oeuvre de Kandinsky, ce qui lui fait abandonner la technique des compositions horizontales. Dorénavant il réalisera ses oeuvres à partir des quatre coins de la toile. Il participe à deux reprises à la Biënnale de Sao Paulo. En 1967 il se lie d'amitié avec le philosophe Max Loreau. Dans la période 1970-74 Wyckaert séjourne dans la Cité internationale des arts à Paris et travaille notamment à Bergamo et en Toscane. Après avoir visité Israël et New York en 1973, il exécute une série d' oeuvres de plus grande taille. En 1980-83 l'artiste réalise des oeuvres murales au kibbutz Beit Alfa en Galilée, à l'Université Givat Ram à Jeruzalem et à la station métro Jacques Brel à Anderlecht ( Coming up for air, une oeuvre de 500 m² ). En 1984 - 87 Wyckaert séjourne à Londres et travaille dans un atelier à la Tamise. L'artiste voyage dans le monde entier ( Etats-Unis, Japon, Israël, Italie, France, Espagne etc..) En 1986 paraît le livre de référence de Freddy de Vree au sujet de l'artiste. En 1990 Wyckaert reçoit le Prix Jules Raeymaeckers de l'Académie Royale de Belgique. Otto Van de Loo, célèbre galériste à Munich, fait don de trois oeuvres de Wyckaert au Staatliche Museum à Berlin. L'artiste séjourne à Céreste ( Haute Provence ) et à Bedoin ( Vaucluse ). Après une vie de nomade - il changeait de domicile et d'atelier à un rythme quasi bi-annuel - Wyckaert décède à Bruxelles en 1996. Il fut incontestablement une des figures de proue de l'art belge de la deuxième moitié du 20ème siècle.